L’art du chinage, mon geste écolo !

A la maison on fait très attention à l’environnement. Et parmi les gestes que nous adoptons au quotidien, celui qui, à mes yeux, est un des plus importants, est le « seconde main ».

Chiner sur les vides greniers, surfer sur Leboncoin ou encore jeter un oeil Chez le Emmaüs du coin, ce sont des choses que j’adore faire. Non seulement ça me plait, mais c’est une manière de prendre soin de notre chère planète bleue.

emmaus_seconde_mainvide_greniersLeboncoin_Logo

Donner une seconde vie aux objets, ça évite en effet de participer à l’éternel cycle production=>consommation=>production, complètement destructeur. Ca évite donc de contribuer à l’utilisation de nouvelles matières premières, l’exploitation de nouvelles forêts, l’utilisation d’énergies nécessaires à la production en général, ou encore l’exploitation de l’homme. La seule pollution que je fais est de devoir prendre parfois ma voiture pour aller chercher l’objet…

D’ailleurs la pollution, parlons-en. Un autre avantage à acheter d’occasion, c’est que les COV (composé organique volatil ) ont en grande partie déjà disparu. Dans un meuble neuf par exemple, il y a toujours des COV liés aux peintures et autres traitements, qui s’en vont en général au bout de quelques mois mais qui s’incrustent dans les textiles et murs de la maison par exemple. Ces COV participent à la pollution de l’air ambiant. Mais avec le seconde main, que nenni !

Avant, quand j’achetais d’occasion, on était très vite catalogué. Aujourd’hui l’image du seconde main change et c’est même devenu tendance. Bon nombre de meubles vintages très tendance sont trouvables uniquement d’occasion. Une raison pour ceux qui n’auraient pas pensé à l’occasion de faire un tour sur Leboncoin… Et c’est pareil pour les vêtements ! Le vintage, l’écologie, l’économie, il y a toujours une bonne raison de s’orienter vers l’occasion.

Depuis 2 ans, systématiquement, avant d’acheter du neuf, je regarde avant tout si je peux trouver mon bonheur dans l’occasion. Cela peut aller du livre au meuble en passant par les accessoires de puéricultures ou encore la décoration. Et je suis fière de cette démarche concrète, devenue un automatisme, qui a un réel impact non seulement sur le porte monnaie, mais aussi et surtout sur la pollution environnementale. Je stop ainsi, à mon niveau, le cercle vicieux de la production, en m’orientant vers le seconde main.

Pour préserver notre planète, notre maison … VIVE L’OCCASION !

Je partage avec vous mes dernières jolies trouvailles d’occasion :

20403742_10211878489450024_1837780562_n

Mon nouveau buffet chiné à 20 euros sur Leboncoin

20447346_10211878485849934_1198082373_o

Un chariot en bois à 3,50 euros chez Emmaüs

20446141_10211878469969537_683882306_o

Une chaise bistro à 5 euros sur Leboncoin que j’ai relooké

20465107_10211878470169542_31523295_o

Une grande panière à linge vintage à 10 euros sur Leboncoin